Le béton désactivé

Publié le : 24/09/2018 15:59:18
Catégories : Principal

Le béton désactivé

Amplement plébiscité pour la réalisation d’espaces publics et privés, le béton désactivé est aujourd’hui une des techniques de traitement du béton les plus employée.

A l’instar des autres techniques de béton décoratif comme le béton imprimé, le béton matricé (béton empreinte), le béton lavé, le béton coloré ou le béton lissé, le béton désactivé comporte de nombreux avantages que nous allons vous présenter dans cet article.

Mais avant toute chose, et afin de remettre les choses à plat, nous vous proposons un bref petit rappel sur le béton.

Le béton est un mélange de ciment, de sable, de gravier et d’eau. Ces constituants ont chacun leur rôle :

-        Le sable et le gravier (les granulats) constituent le « squelette » du béton. Leurs dimensions différentes et complémentaires permettant d’améliorer la continuité de cette structure

-        Le ciment, aussi appelé le liant hydraulique, mélangé à l’eau, constituent la pâte cimentaire qui permettra d’enrober les granulats. Une fois la prise de cette pate cimentaire activée, celle-ci va conférer à l’ensemble un niveau de résistance élevé. Le béton devient donc un solide homogène et compact à fort niveau de résistances mécaniques.

 

 

Et donc le béton désactivé dans tout ça?

Le béton désactivé est une technique de traitement permettant la mise en valeur des granulats contenus dans celui-ci.

Elle consiste à pulvériser un produit désactivant sur un béton qui vient d’être mis en œuvre afin de retarder sa prise en surface. Ce retard de prise en surface, alors appelé « désactivation » permettra au béton constitutif de l’ouvrage de faire se prise à cœur, tout en permettant d’éliminer, dans un délai généralement compris entre 12h et 24h, la pâte cimentaire désactivée en surface.

On viendra donc éliminer cette pâte cimentaire désactivée au moyen d’un nettoyeur haute pression (100 bars minimum) pour laisser apparaître les granulats.

Ce traitement a un double objectif :

-        Décoratif :

De par la possibilité de sélectionner et mélanger plusieurs types de granulats (dimensions, types, couleurs et proportions)  et de jouer sur le couleur de la pâte cimentaire grâce à la possibilité d’utiliser du ciment gris ou blanc associé ou non à des pigments , les possibilités de combinaisons décoratives du béton désactivé sont infinies !

-        Sécurité :

Cela peut paraître évident mais le fait de révéler le granulat en surface permet de créer une légère irrégularité de la surface du béton créant ainsi un effet antidérapant très intéressant. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles on observe autant de béton désactivé sur les ouvrages publics tels que les trottoirs, places et esplanades.

 

Mise en œuvre

La mise en œuvre d’un béton désactivé est simple sur le principe mais délicate dans les faits, surtout lorsqu’il s’agit d’obtenir un rendu homogène sur des surfaces importantes.

Quelques points essentiels sont à vérifier :

-        La consistance du béton :

Ni trop ferme ni trop fluide. On parle dans le jargon de consistance plastique qui permet une bonne mise en œuvre du béton qui sera tiré à la règle ou au râteau puis taloché. Cette consistance permettra également de permettre de faire remonter suffisamment de pâte cimentaire à désactiver en surface (mais pas trop) tout en s’assurant que les granulats seront suffisamment proches de la surface pour être révélés une fois la pâte cimentaire désactivée éliminée.

Attention : Que le béton soit fabriqué sur place à la bétonnière ou en centrale à béton, les ajouts d’eau en cours de coulage sont à éviter ! Ils risqueraient de provoquer un aspect de surface non homogène.

-        Les conditions extérieures :

o   Température : attention aux coulages par temps froid qui on tendance à ralentir la pris ou au contraire, par temps chauds, qui ont tendance à l’accélérer. Le délai avant le lavage sera différent. Au besoin, mais de manière très spécifique, on pourra envisager d’adjuvanter le béton avec de l’accélérateur ou du retardateur de prise.

o   Pluie : il conviendra de toujours s’assurer de l’absence d’épisode pluvieux durant au moins 48 h après le coulage du béton.

-        Le bon calepinage des joints du béton :

o   Cette étape consiste à bien anticiper la réalisation de joints de fractionnement ou de joints de dilatation sur la surface du béton afin d’en éviter la fissuration.

-        Le délai de lavage :

Le délai avant lavage étant fonction de différents facteurs, il est préférable de réaliser une planche d'essai (échantillon de béton coulé en même temps que l’ouvrage) en guise de test au nettoyeur haute pression afin de déterminer le meilleur moment pour débuter le lavage. A défaut, on commencera toujours à laver le béton à un endroit peu visible.

-        Choisir le bon désactivant :

Attention à cette étape cruciale ! Tous les désactivants ne se valent pas et le béton désactivé ne laisse pas de seconde chance ! Il faudra impérativement choisir un désactivant adapté à la taille des granulats à désactiver. Trop désactiver un béton risquerait de déchausser les granulats et nuire à la tenue de l’ouvrage dans le temps. Ne pas assez désactiver nuirait au rendu esthétique.

Un désactivant professionnel comme BA-DESACTVANT permettra de désactiver la pâte de ciment sur une profondeur comprise entre 1 et 3mm, ce qui le rendra parfaitement adapté à des bétons incorporant des granulats fins de type 2/4 mm.

En revanche, BA-DESACTVANT+ permettra de désactiver la pâte cimentaire sur une profondeur comprise entre 2 et 4mm, ce qui le rendra parfaitement adapté à des bétons incorporant des granulats plus gros (de type 4/10 mm).

 

Astuces pour le lavage :

-        On commencera toujours à laver le désactivant en tenant le jet du nettoyeur haut  pression le plus haut possible afin d’éviter de déchausser les granulats. La hauteur usuelle est d'environ 50cm.

 

-        On débutera si possible en partant du point le plus haut avec le nettoyeur haute pression quitte à baisser ensuite. Il conviendra d'assurer l'évacuation des eaux de lavage en dehors de la surface à désactiver.

 

Une question ? Une suggestion ? Laissez-nous un commentaire ou Contactez-nous !

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)